Forum Spirit Accès Intention


Spirit Accès Intention est un forum d'échange de connaissances, de découvertes, d'explications, de points de vue et d'expériences sur le thème de l'Intention Universelle. Un lieu de recherche dédié à la vie spirituelle et à l'identité spirituelle.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Derniers sujets
» La droiture, c'est ta vrai nature!
par Amadeus Dim 7 Déc 2014 - 10:16

» Présentation jc144
par polaire Sam 29 Nov 2014 - 14:46

» le sentiment de familiarité dans les nouvelles rencontres.
par polaire Sam 29 Nov 2014 - 14:42

» Réflexion sur une découverte du moment présent...
par polaire Sam 29 Nov 2014 - 14:29

» reponse acceuil Silvio-Manuel
par polaire Sam 29 Nov 2014 - 14:28

» coucou , c'est polaire
par silvio-manuel Mer 26 Nov 2014 - 17:43

» A la mine...
par Mohs Ven 29 Nov 2013 - 7:34

» Lettre de motivation
par hokmah Dim 24 Nov 2013 - 12:50

» La confiance en soi
par johnvibes Dim 4 Aoû 2013 - 15:09

» L'opposition
par Amadeus Jeu 13 Juin 2013 - 19:00

» L''éducation de nos enfants
par lola2 Dim 9 Juin 2013 - 11:29

» Inconditionnels du Mitxo (pour un développement spirituel durable)
par hokmah Dim 9 Juin 2013 - 1:57

» Les admins en voyage
par Damana Ven 17 Mai 2013 - 13:14

» George de la Jongle
par Ochel Sam 11 Mai 2013 - 5:58

» Le mystère de la personnalité
par Alienor Ven 15 Fév 2013 - 7:12


Partagez | 
 

 La fin de la morale ?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
solican
membre
avatar

Masculin Messages : 47
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 39

MessageSujet: La fin de la morale ?   Lun 3 Oct 2011 - 13:13

Aujourd’hui la morale me parait trop pesante. Elle empêche la liberté d’action et de penser naturellement guidée par une intelligence consciente et responsable.

La morale court-circuite la réception d’informations pratiques qui pourtant sont parfaitement adaptées. Eliminer la morale me demande de me responsabiliser sur mon interprétation de l’instant, me tenir prêt à obéir et à agir avec ma propre estimation de la vérité.
Je vois que ma personnalisation exige une telle clarté.
Ma volonté opère dans le nettoyage du jugement, et ça libère en moi un espace dans lequel je peux appréhender la relation avec plus de sérénité et de plaisir.
Je peux alors rencontrer l’autre et le voir tel qu’il est, agir en conséquence et apprendre à doser l’intensité que je mets dans l’échange.

Revenir en haut Aller en bas
xabi
membre
avatar

Masculin Messages : 401
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 39
Localisation : Bayonne

MessageSujet: Re: La fin de la morale ?   Lun 3 Oct 2011 - 18:17

"La morale court-circuite la réception d’informations pratiques qui pourtant sont parfaitement adaptées."
Bien-dit!
Revenir en haut Aller en bas
Alienor
membre
avatar

Féminin Messages : 429
Date d'inscription : 11/08/2011
Age : 69
Localisation : AQUITAINE

MessageSujet: La morale des Mayas   Lun 3 Oct 2011 - 23:40

Bonsoir Solican,

Les règles morales ont été érigées depuis la nuit des temps et grand bien nous fasse !!!
C’est sans nul doute ce qui a permis à notre civilisation d’en être arrivée là et nous avec.

Pour ma part, je ne vois pas comment notre morale peut court-circuiter quoi que ce soit...

La morale nous sert à avoir un comportement approprié en tous lieux et en toutes circonstances face à nos interlocuteurs.
C’est à nous et à nous seuls d’adapter les « infos pratiques » que nous avons (ou non) le bon vouloir d’ entendre.

Cette intelligence consciente et responsable n’est-elle pas la tienne ?
Ne te permet-elle pas d’être suffisamment subtil pour adapter la morale à tes actions ?
Si ton comportement est approprié, c’est-à-dire en accord avec l’intention universelle qui nous guide, alors tout est possible.
Tu peux vivre dans un monde fou,fou,fou et être aussi léger qu’un pinson sifflotant sur une frêle branche d’acacia !

Tu seras tout aussi responsable dans l’instant, tu éviteras surtout d’interpréter, tu seras toujours prêt à obéir et tu agiras avec ta propre estimation de la vérité ( pourvu qu’elle soit dotée de la sagesse qui va avec. )

Face à la morale de celui ou celle que tu vas rencontrer (qui n’est peut-être pas forcément la même que la tienne), ta volonté s’alignera sur celle de l’intention, ton esprit sera clair, ton jugement limpide et effectivement, cela « libérera en toi un espace dans lequel tu appréhenderas ta relation avec plus de sérénité et de plaisir »

Tu pourras alors « rencontrer l’autre et le voir tel qu’il est, agir en conséquence et apprendre à doser l’intensité à mettre dans ce merveilleux échange »


La morale de cette histoire c’est qu’il nous faut être encore plus malins ... Pas vrai Solican ???

Aliénor


Dernière édition par Alienor le Mar 4 Oct 2011 - 7:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mohs
membre
avatar

Masculin Messages : 30
Date d'inscription : 04/10/2011
Localisation : Pyrénées

MessageSujet: Re: La fin de la morale ?   Mar 4 Oct 2011 - 21:12

Salut Solican.
Je suis en partie d'accord avec Aliénor pour ce qui est de la morale. Elle ne peut être abolie.
Mais je te rejoins sur la fin du monde, ou plutôt la fin du monde social embourbé et endormi dans lesquels beaucoup trop d'européens et autres gens du monde se satisfont.
Je pense qu'une révolution est en route, une révolution intérieure et personnelle que chaque individu de ce monde doit ressentir pour sortir la tête du gouffre dans lequel il vit...

Mohs.
Revenir en haut Aller en bas
xabi
membre
avatar

Masculin Messages : 401
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 39
Localisation : Bayonne

MessageSujet: Re: La fin de la morale ?   Mer 5 Oct 2011 - 19:38

Salut Alienor,

Tu as l'air d'avoir une morale super efficace, un truc de fou qui te permet de toujours savoir ce qu'il faut faire au bon moment!

Epatant!

Pour moi c'est pas si simple, je m'embrouille un peu, il me faut un peu plus de temps pour savoir si telle ou telle action fut juste, et dans quelle mesure...
Je suis pas toujours à 100%, tu vois.

Au début, je partais plutôt du principe que la morale était un carcan, une somme de conditions, un sac avec beaucoup de cailloux dedans...

Maintenant, c'est à dire après avoir lu ton texte (plusieurs fois), je me dis que peut-être tu n'as pas tort!
Revenir en haut Aller en bas
RUBIS
membre
avatar

Féminin Messages : 106
Date d'inscription : 07/08/2011
Age : 44
Localisation : substantiel

MessageSujet: Petits commentaires   Mer 5 Oct 2011 - 19:44

Cher Solican,
Je vais commenter ton texte. Je vais te poser des questions. Je te le dis parceque après t'avoir lu et commenté, je me suis dis que cela faisait , peut-être, analyse psychologique. N'en sois pas offusqué. Mon but est de bien comprendre de quoi tu parles afin de pouvoir mieux définir dans quel état d'esprit tu souhaites que ce dirige ton sujet.

On commence?

Aujourd’hui la morale me parait trop pesante.Je n'ai pas bien saisi ce que tu lui reproches au juste, es-tu sûr de bien vouloir parler de La morale?

Elle empêche la liberté d’action et de penser naturellement guidée par une intelligence consciente et responsable.C'est un peu ambivalent ce que tu dis là, parceque tu perçois une "intelligence consciente et responsable" mais en même temps tu affirmes que la morale t'empêche de libérer ton action. Est-ce vraiment la morale qui te retient?

La morale court-circuite la réception d’informations pratiques qui pourtant sont parfaitement adaptées.Bien dis, mais de quelle manière dirais-tu, pour toi, que la morale inhérente à ton environnement, court-circuite ta réception d'informations?


Éliminer la morale me demande de me responsabiliser sur mon interprétation de l’instant, me tenir prêt à obéir et à agir avec ma propre estimation de la vérité.
Il ne me parait pas nécessaire d'éliminer la morale dans la mesure où elle est un facteur socialisant, tu le dis toi-même :"pour se construire, se structurer, se différencier du règne animal." Par contre, je trouve très intéressant la notion d'obéissance, mais là, la question se pose: à qui? À quoi? Pourrais-tu également définir ta propre estimation de la vérité: dans quoi, comment, avec qui, que sais-je encore… la trouves-tu?


Je vois que ma personnalisation exige une telle clarté. Ma volonté opère dans le nettoyage du jugement, et ça libère en moi un espace dans lequel je peux appréhender la relation avec plus de sérénité et de plaisir. J'ai bien l'impression que tu confonds morale et jugement, non? Est-ce que ton jugement au début d'une relation est purement morale?

Je peux alors rencontrer l’autre et le voir tel qu’il est, agir en conséquence et apprendre à doser l’intensité que je mets dans l’échange.
Super, trop fort…on peut se voir demain soir??? Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
solican
membre
avatar

Masculin Messages : 47
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 39

MessageSujet: Re: La fin de la morale ?   Mer 5 Oct 2011 - 22:26

Ok Ok c'est pas très clair tout ça j'en conviens.

Alienor, ton implication est palpable, mais tes explications sont précieuses, je n'ai pas fini de les relire.

Rubis,
effectivement j'ai traité la morale sous deux approches différentes:-l'une: le code de conduite universel du bien et du mal, que je ne veux pas enterrer bien sûr
-l'autre: le conditionnement sentimentalo-moralisateur, religieux, philosophique, social, etc qui à mon sens limite les personnages dans des comportements et des concepts dans lesquels leur responsabilité n'est pas du tout engagée.

Dépasser la morale, l'avoir assez bien cadrée pour savoir où elle commence et où elle finit pour avoir plus de liberté d'action. En effet c'est cette définition plus cadrée de la morale qui me permet de ne pas en être dérangé.

A demain, j'en saurai peut-être plus.




Revenir en haut Aller en bas
Alienor
membre
avatar

Féminin Messages : 429
Date d'inscription : 11/08/2011
Age : 69
Localisation : AQUITAINE

MessageSujet: La morale des Mayas   Mer 5 Oct 2011 - 23:24

Bonsoir Xabi,

<< Un truc de fou qui te permet de savoir ce qu’il faut faire au bon moment >> ... Je te cite.
En fait, je me suis toujours servie de la morale comme base dans mon rapport avec les autres.
J’ai souvent observé une certaine droiture. Mais si je regardais attentivement derrière moi avec sincérité, je remarquais qu’il m’arrivait parfois de faillir à cette morale.
Cela m’a dérangée au point que j’ai décidé un jour de choisir une voie plus exigeante encore.

J’avais soif de beauté dans mes rapports avec les autres, de bonté et de joie.
C’était sans compter avec mon caractère atrabilaire et mes nombreux conditionnements.

Après de nombreuses expériences et beaucoup de souffrances, j’ai accepté d’obéir peu à peu à une instance mystérieuse qui semblait être à la fois intérieure et extérieure à moi.

J’ai pu alors constaté des changements qui m’ont amenée à reformuler mes explications du monde.

Je me suis aussi rendue compte que ces explications s’ajustaient à tous les êtres qui m’entouraient et qu’il suffisait que ma volonté soit en accord avec celle de l’intention universelle, pour que je sache quoi faire dans l’instant et avec eux.

La morale, oui, mais revue et corrigée et surtout, substantiellement adaptée.

Aliénor
Revenir en haut Aller en bas
Alienor
membre
avatar

Féminin Messages : 429
Date d'inscription : 11/08/2011
Age : 69
Localisation : AQUITAINE

MessageSujet: La morale    Mer 5 Oct 2011 - 23:37

Oui Solican,

Je crois que tu as mieux cerné la question.

Bonne nuit.
Revenir en haut Aller en bas
xabi
membre
avatar

Masculin Messages : 401
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 39
Localisation : Bayonne

MessageSujet: Re: La fin de la morale ?   Mar 24 Avr 2012 - 11:28

Salut les copains,

J'ai la chance d'être en vacances depuis plus de 10 jours maintenant.
J'en ai profité pour lire et je suis tombé sur un passage écrit par BKS Iyengar au sujet de la méditation dans "l'arbre du yoga".
Je vous laisse méditer, sur ses propos qui résonnent pour moi comme une invitation à l'auto- discipline comme voie vers la conscience fixe.

Citation :
La méditation n'est pas quelque chose que l'on puisse exprimer avec des mots. On doit en faire l'expérience directe dans sa vie. On ne peut pas non plus enseigner la méditation. Si quelqu'un dit qu'il enseigne la méditation, vous pouvez savoir tout de suite que ce n'est pas un yogi.

La méditation, c'est amener la conscience dans sa complexité à la simplicité et à l'innocence sans orgueil ni arrogance.
Aucune expérience spirituelle n'est possible sans discipline morale.
Revenir en haut Aller en bas
Ochel
Admin
avatar

Féminin Messages : 240
Date d'inscription : 03/06/2011
Age : 40

MessageSujet: Re: La fin de la morale ?   Mar 24 Avr 2012 - 18:50

Xabi,
Ta citation est inspirante, la méditation vue comme ça s'apparente à la conscience fixe dont parle le Mitxo.
Cependant, je me demande pourquoi tu l'as placée dans le sujet de la morale...
Peux-tu nous éclairer sur cette discipline morale qui semble te toucher particulièrement ?

_________________
Ochel
Revenir en haut Aller en bas
xabi
membre
avatar

Masculin Messages : 401
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 39
Localisation : Bayonne

MessageSujet: Re: La fin de la morale ?   Jeu 26 Avr 2012 - 6:10

J'ai placée cette citation car elle m'a surpris autant que séduit.
Cette citation parle d'une discipline morale indispensable à l'expérience spirituelle.

Or j'avais déjà participé à ce sujet en défendant un point de vue opposé, puisque je disais que la morale était une boue comportementale poisseuse qui rendait nos rapports sociaux maladroits et rigides.

Je réfléchis et je me dis qu'il y a peut-être une autre façon de comprendre la place d'une "discipline morale" dans ma vie spirituelle.

Dans mon expérience, la discipline ne provient pas de la morale, elle trouve son origine dans mon élan de liberté.
Ce goût inné pour la liberté m'a conduit à bousculer les codes sociaux et la "normalité" de ma propre morale.

Je recherche une liberté saine et authentique.
Trouver la plus juste manière de vivre est "ma discipline".
Revenir en haut Aller en bas
L'administration
Admin
avatar

Féminin Messages : 49
Date d'inscription : 21/09/2011

MessageSujet: Re: La fin de la morale ?   Jeu 26 Avr 2012 - 12:12

Bonjour à tous,

Xabi parle d'une "liberté saine et authentique". Il dit:
Citation :
Ce goût inné pour la liberté m'a conduit à bousculer les codes sociaux et la "normalité" de ma propre morale.
Les thèmes de la morale et de la liberté sont également évoqués dans L'explication de Mitxo.
Nous invitons donc Xabi, ainsi que tous les membres de ce forum, à lire (ou relire!) le paragraphe 69 du Mitxo.

Quelques commentaires avisés sur ce passage pourraient clarifier ces notions fondamentales et controversées... Peut-être évoquerons-nous une approche nouvelle de la discipline si précieuse à Xabi?

_________________
O&D
Revenir en haut Aller en bas
xabi
membre
avatar

Masculin Messages : 401
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 39
Localisation : Bayonne

MessageSujet: Re: La fin de la morale ?   Ven 27 Avr 2012 - 19:43

De toute évidence mon attrait pour la discipline n'est pas l'expression zélée de mon caractère moral.

Ayant subi un matraquage moral intensif durant ma jeunesse, j'ai pris du plaisir à briser mes reflexes d'enfant de choeur, ébourriffer ma raie sur le côté, piétiner mon chapelet, déposer ma Vierge blanche dans le bac des ordures ménagères...

La rebellion fut aussi purulente que les boutons qui peuplaient mon épiderme. Ce fut un temps.

Je relève dans le mixto un phénomène auquel je goûte aujourd'hui:
Citation :
Mais l'être substantiel n'est ni amoral, ni immoral : il transcende la morale sans la contrarier...

Lorsque je rencontre une personne je perçois ses codes (moraux), ses rigidités (morales), l'orientation générale de sa pensée (démoralisée ou pas). Il n'appartient alors qu'à moi de rechercher et de trouver l'endroit précis où réside sa liberté, son originalité.
Si je parviens à établir une connection entre nos deux authenticités, les pensées morales se tiendront à l'écart de notre échange, les codes sociaux nous apparaîtrons tel une mascarade ridicule.
Dans l'espace préservé d'un tel instant des décisions géniales peuvent survenir et orienter nos existences.

Notre confiance mutuelle appelle sur nous l'attention de l'esprit de vérité.
Celui-ci nous souffle alors, son impérieux message qu'il va falloir traduire...

Revenir en haut Aller en bas
-unity-
membre


Féminin Messages : 469
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : multidimentionnelle

MessageSujet: Re: La fin de la morale ?   Sam 28 Avr 2012 - 10:37

Que de prose et d'élégance!
Les progrés sont fulgurants depuis l'homme des bois bourru et peu causant jusqu'au jeune homme poète, sensible et riche de réflexion.

Alors comment il vat mon tétard préféréééé!! Very Happy Bien apparemment!

En ce moment je suis sur une nouvelle étude et recherche au sujet des valeurs, normes et lois de la conformités qui régissent notre monde... Ce n'est pas bien loin de tes préoccupations sur la discipline et la morale.

Effectivement, il me semble important d'évaluer nos propres valeurs et priorités et de les mettre en regard avec celles qui nous sont dictées par nos sociètés.

Nous sommes tellement formatés sans nous en rendre compte qu'il est déja nécéssaire d'en être conscient, puis d'avoir du discernement quant à la différence entre nos vraies opinions personnelles et celles qui relèvent de conditionnement parfois subtilement limitatifs dans le déploiement de notre conscience. C'est en tout cas la conclusion provisoire que j'en ai à ce stade de mes recherches..

Grosse bise à tout le monde. I love you
Revenir en haut Aller en bas
xabi
membre
avatar

Masculin Messages : 401
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 39
Localisation : Bayonne

MessageSujet: Re: La fin de la morale ?   Lun 30 Avr 2012 - 7:19

Salut Unity!

En matière de législation on a plus rien à se mettre sous la dent depuis les dix commandements.

N'y aurait-il pas, par chez toi, quelques buissons ardents qui brûleraient de partager leurs idées?
Revenir en haut Aller en bas
Géronimo
membre
avatar

Masculin Messages : 113
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 37
Localisation : Ariége

MessageSujet: Re: La fin de la morale ?   Lun 30 Avr 2012 - 20:19

Salut Xabi.

J'aime beaucoup, moi aussi, ce que tu écris...

Tu décris des phénomènes de ton expérience personnelle, qui montrent la transformation fascinante d'un homme qui se fait investir par l'intention universelle. Et qui plus est, consciemment, tu participes à cette opération magique.

Je me reconnais dans ce que tu évoques, et malgré que je ne comprenne pas tout et que cela ai quelque chose de terrifiant, je me sens moi aussi appelé par toujours plus de liberté.

La forme que cela prend pour moi et complètement différente de la tienne. Aussi des morceaux de mon histoire personnelle viennent encore lourdement gêner ma quête de liberté. Par moment cela me semble insurmontable, et à d'autre, mon attrait pour l'intention universelle et tellement fort, que je suis prêt à tout pour participer à la transformation qu'elle me suggère.

Et il me semble vrai que la liberté ne s'acquière que dans la discipline.

Une discipline propre à chacun, très personnelle, qui avec le temps saura démêler tout les noeuds de notre histoire.

Une discipline de fer pour une liberté de velours.

Géronimo.


Dernière édition par Géronimo le Mer 2 Mai 2012 - 17:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Haroun
membre
avatar

Masculin Messages : 244
Date d'inscription : 22/07/2011
Age : 40
Localisation : lovely planet

MessageSujet: Re: La fin de la morale ?   Mar 1 Mai 2012 - 7:10

Salut les gars,

Depuis l’enfance notre axe du Vrai est tordu, abîmé, rouillé par des conditionnements, et emmêlés dans des tissus d’explications mensongères. Notre droiture est imprimée de codes moraux, mal assortis à celui que nous sommes vraiment. Nous nous comportons dans la mode sociale et la fashion morale en toute légitimité !
Nous obéissons à la mécanique bipolaire du bien et du mal, robotisés comme des humains à la chaîne.

Pour celui qui brise le maillon de ses servitudes morales, c’est un espace considérable qui s’offre à lui.
Il devient l’apprenti du Vivant. Vouloir apprendre de l’Intention est son nouveau comportement et il remplace les fonctions morales par les multiples possibilités substantielles.
Il comprend le sens de sa destinée, et se comporte au plus prés de ce qu’il attrape dans ses moments de « trouvailles » personnelles.
Les codes moraux deviennent alors des outils ludiques pour créer l’amitié universelle ; ainsi, il pourra feindre le mal pour faire du bien, troquer la politesse pour l’altruisme, mentir pour soutenir l’honnêteté de l’instant, rire de tout sans mépris.
L’inédit de son comportement est la marque de son engagement, et de sa confiance parfaite dans le plan de sa destinée.

Bien à vous

Haroun

Revenir en haut Aller en bas
xabi
membre
avatar

Masculin Messages : 401
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 39
Localisation : Bayonne

MessageSujet: Re: La fin de la morale ?   Mar 1 Mai 2012 - 8:30

Hé Hé!

Je comprends pas trop cette phrase :
Citation :
Nous nous comportons dans la mode sociale et la fashion morale en toute légitimité !

Sinon, je trouve que ceci :
Citation :
"Les codes moraux deviennent alors des outils ludiques pour créer l’amitié universelle ; ainsi, il pourra feindre le mal pour faire du bien, troquer la politesse pour l’altruisme, mentir pour soutenir l’honnêteté de l’instant, rire de tout sans mépris."
est le témoignage d'une personnalité très à l'écoute de ses intuitions.

Ca donne envie de connaître quelques anecdotes.

Juste pour moi, s'il te plait, j'aime tant les livres avec des images!
Revenir en haut Aller en bas
L'administration
Admin
avatar

Féminin Messages : 49
Date d'inscription : 21/09/2011

MessageSujet: Re: La fin de la morale ?   Lun 21 Mai 2012 - 20:05

Bonjour à tous,

Vous êtes quelques uns sur ce forum à avoir lu l'ouvrage de Mitxo et à manifester un grand interêt pour ses explications. Il n'est d'ailleurs pas rare que lors de vos interventions, vous utilisiez les termes de cet ouvrage.

Certains d'entre-vous auraient-ils lu le paragraphe 69, proposé sur un post précédent, concernant la liberté et la morale?

Avis divers, comparaisons et expérience personnelle en la matière bienvenus!

_________________
O&D
Revenir en haut Aller en bas
RUBIS
membre
avatar

Féminin Messages : 106
Date d'inscription : 07/08/2011
Age : 44
Localisation : substantiel

MessageSujet: Re: La fin de la morale ?   Mar 22 Mai 2012 - 21:08

J'ai lu le chapitre 69.

Rubis.


Dernière édition par RUBIS le Mer 23 Mai 2012 - 16:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
hokmah
membre
avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 21/05/2012
Age : 71
Localisation : BULGARIE

MessageSujet: Re: La fin de la morale ?   Jeu 24 Mai 2012 - 11:44

"L'œil était dans la tombe et regardait Caïn" Victor Hugo S'affranchir de ce regard accusateur rend libre et rejoint Friedrich Nietzsche par delà le bien et le mal ; ne plus se vivre sous le regard d'autrui, n'avoir ni dieu ni maître... mais il n'est pas toujours très confortable de prendre le vêtement d'un pèlerin iconoclaste... généralement banni. "Les braves gens n'aiment pas que l'on suive une autre route qu'eux"; l'odeur "familiale" du troupeau est tellement rassurante... mais aussi mutilante parfois... Il faut toujours être vigilant vis à vie des égrégores car lorsque tout le monde pense la même chose... plus personne ne pense... confused
Revenir en haut Aller en bas
Ochel
Admin
avatar

Féminin Messages : 240
Date d'inscription : 03/06/2011
Age : 40

MessageSujet: Re: La fin de la morale ?   Jeu 24 Mai 2012 - 19:58

Je te rejoins lorsque tu évoques l'importance d'avoir un regard personnel. Il faut savoir reconnaître la vérité, où qu'elle se trouve, indépendamment des théories toutes prêtes.

Dis-moi, peux-tu nous en dire plus sur ta mystérieuse devise ?
Citation :
DU NON-ÊTRE A L'ÊTRE VERS LE TOUT AUTRE
Quel est donc ce tout autre ?

_________________
Ochel
Revenir en haut Aller en bas
hokmah
membre
avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 21/05/2012
Age : 71
Localisation : BULGARIE

MessageSujet: Re: La fin de la morale ?   Ven 25 Mai 2012 - 15:50

lol! Ochel, si je le savais tu m'appellerais Dieu...!!! Je raconte des "histoires" car je crois que nous sommes des "légendes" auxquelles nous "croyons" plus ou moins avec une haute dose d'autodérision. D'ailleurs Jung n'a-t-il pas écrit "le mythe de ma vie"... il avait compris beaucoup de choses bien que je reste critique avec son œuvre magistrale sans qu'il ne devienne un maître à penser -du moins pour moi- mais je pense qu'il fut le sien, ce qui me semble essentiel. clown
Revenir en haut Aller en bas
Ochel
Admin
avatar

Féminin Messages : 240
Date d'inscription : 03/06/2011
Age : 40

MessageSujet: Re: La fin de la morale ?   Sam 26 Mai 2012 - 16:19

Je ne comprends toujours pas ta phrase, Hokmah...

Moi, je préfère celles qui sont bien intelligibles...

Comme : JE SUIS, JE VEUX, J'AIME par exemple !

_________________
Ochel
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin de la morale ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin de la morale ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cas pratique sur la personne morale
» AUX PAPAS ET AUX MAMANS SEPARES ET EN DETRESSE MORALE
» Les Voeux Religieux (Ethique & Morale)
» La religion, l’athéisme et la morale.
» athéisme et morale ou éthique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Spirit Accès Intention :: Vie Sociale :: Le monde d'aujourd'hui-
Sauter vers: